Mon témoignage

Il y a maintenant 4 ans que nous sommes installés à Grimonviller (Meurthe et Moselle 54) moi et ma femme Cathy. Je suis d’origine algérienne, j’ai 39 ans, je suis actuellement  dans le transport et il y a 23 ans que je travail. Je suis marié depuis 6 ans et j'ai une petite fille ; je peux dire qu'aujourd'hui ma vie est vraiment comblée de bonheur. Mais ça n’en a pas toujours été ainsi, c’est pourquoi à travers ce témoignage j’aimerais vous faire connaître et découvrir mon histoire « de mon enfance jusqu’à maintenant ».
Étant petit, ma vie n'a pas été très rose, j’étais régulièrement battu par mes parents jusqu’à l'âge de trois ans, j'ai été placé à la DDASS avec ma sœur dans un foyer, je pense y être resté quelques mois environ, une nuit une assistante du foyer est venu nous chercher pour être placé dans une famille d'accueil. Ils étaient agriculteurs dans le Morvan, cela n’a pas été facile pour ma sœur et moi de nous intégrer, j'ai vécu le racisme et la méchanceté de la part des membres de cette famille... Mais le plus dur a été de subir la brutalité de la femme qui nous avait accueilli, coups et insultes du genre « sale bougnoule retourne dans ton pays » j’ai subi de sa part de l’humiliation permanente et cachée .Cette femme était elle-même issue de la DDASS et a reproduit ce qu’elle avait subi étant jeune.
A mes 18 ans, l’appel de l’armée a été pour moi une échappatoire, j’y suis resté 12 mois et finalement 6 mois de plus pour ne pas devoir retourner dans cette famille. A la sortie du service militaire j'ai fini par prendre une décision et j'ai donc choisi de vivre sans domicile fixe. J’ai passé de nombreuses nuits dans des cages d’escalier, ascenseur, local à poubelle, saxe de banque et hébergement improvisé. Je n’ai pas choisi la meilleure des voies et très vite mes rencontres m'ont attirées vers la drogue, l’alcool et violence ce qui m’a valu de nombreuses gardes à vues et finalement de la prison.
Un jour un peu trop alcoolisé en raccompagnant une jeune fille (dans une cité) j'ai dû faire face à un groupe d’une dizaine de jeunes qui voulaient l’agresser sexuellement. Ne se taisant pas face à eux, ils se sont mis à la frapper et j’ai dû donc m’interposer pour la défendre mais le surnombre leurs a donné raison car ils étaient armés de manches de pioches, battes de base Ball et points américains. Ils s’en s'ont pris à moi  et je me suis retrouvé dans un sale état, les médecins m’ont dit que c'était un miracle d'être encore en vie (nez cassé, côte de cassée, traumatisme crânien). Je n’avais qu’une chose en tête : la vengeance. Mais à partir de ce moment-là je pense que Dieu a commencé à agir en moi et dans ma vie. J’ai vraiment ressenti une présence qui souhaitait m’aider et je savais que dans cette épreuve Dieu  m’avait épargné dans cette bagarre, je voulais en connaître plus sur lui et suite à cela je lui ai demandé, par la prière, de m'aider et de me donner une vie meilleure, ce qu'il fît. Quelques semaines plus tard je changeais de ville et par sa grâce et j'obtenais un travail, un logement sans même avoir un sou en poche. Durant ces 3 ans dans ce petit village (Baumes les dames) j’ai pu payer ma dette à la société qui s'élevait à 30000 francs. Mon envie de parler de Dieu fût forte, Dieu plaça un homme sur ma route qui me confia ses connaissances mais toutefois limitées et incomplètes. Je suis devenu la risée de la population, tout comme lui, je pris donc la décision de partir de ce village et tout quitter.

Je parcourus l’Europe avec mon sac à dos en quête de trouver Dieu, un jour j'entendis parler d'un chemin, celui de Saint Jacques de Compostelle (Espagne) ;je me mis en marche (1800 km à pied) en pensant m'approcher de Dieu, une fois arrivé là-bas je fût tristement déçu par le côté matérialiste et l'hypocrisie des gens, par la suite je rentrais en France et  je vivais de petits boulots saisonniers avec pleins d’histoires et épreuves, bonnes et moins bonnes, à raconter. Cela a duré 3 ans et c'est en faisant les vendanges en Alsace que j'ai rencontré une personne qui a fait elle-même le choix de suivre Dieu. Elle m’a expliqué que son père était pasteur dans les Vosges, je fus invité quelques mois plus tard chez eux. Très vite nous en sommes venus à l’essentiel : après de maintes discussion autour de Dieu, je compris alors que Jésus étais Dieu et qu'il souhaitait que je sois son enfant. Chose que j'ai toujours cherché auprès des hommes. Durant tout ce temps, Jésus m'avais laissé vivre mes expériences, mes aventures et épreuves, dans le but qu'un jour je vienne à lui, il m'a fallu 21 ans pour le comprendre. Il était là, à mes côté, chaque jours. En le suivant j’ai demandé pardon pour mes fautes et je suis passé par le baptême chrétien (immersion dans l’eau), j’ai reconnu publiquement que Jésus était mon sauveur et Seigneur. Il m'a permis de faire la connaissance de celle qui allait être ma femme, qui est elle-même chrétienne et nous a donné une petite fille Anaëlle, ce qui signifie (Dieu a répondu). Aujourd’hui, nous sommes propriétaires d'une grande maison et espérons la mettre à profit pour de l'accueil et vivre pleinement notre foi. Tout ce que je possède vient de Dieu, car je lui fais confiance et lui parle par la prière. Aujourd’hui je m’efforce de vivre ma foi en toute simplicité et l’exprime sans rien vouloir cacher.
Je veux surtout retenir un verset qui m’encourage encore aujourd’hui :
Deutéronome 31:8 L'Éternel marchera lui-même devant toi, il sera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t'abandonnera point ; ne crains point, et ne t'effraie point.

J'ai un papa qui m'aime : Jésus Christ ! Et vous ?

NB : je n’appartiens pas à une religion ni à une quelconque action humaine, je suis simplement un chrétien qui vit sa foi sans attachement matériel. La bible reste pour moi le mode d’emploi que Dieu a laissé pour que l’homme puisse apprendre à le connaître afin de mieux vivre sa vie, en sa présence.
Merci de m’avoir lu                              Sid
 

3 votes. Moyenne 4.33 sur 5.

Date de dernière mise à jour : jeudi 05 Janvier 2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site