Marie Durant

 

 

 

Marie Durand est pour les protestants français la figure emblématique de la résistance à l'intolérance religieuse, après la révocation de l'Édit de Nantes

Marie Durand, sœur du pasteur Pierre Durand, naquit en 1711,dans le hameau du Bouchet de Pransles en plein Vivarais.

La famille Durand soutenait clandestinement sa foi par la lecture quotidienne de la Bible. Le père organisait de temps à autre des assemblées secrètes et c'est à l'occasion de l'une d'elle, dénoncée par un voisin, que la mère de Marie fut arrêtée ; elle devait mourir en prison.

Son frère Pierre Durand, né en 1700, déjà bon prédicateur dans les assemblées clandestines, alors qu'il avait à peine 20 ans, devait avoir un rôle important dans les Églises du Vivarais pour lesquelles il essayait de mettre en applications les décisions prises au Synode du Languedoc de mai 1721 ; il devait finalement être arrêté et exécuté le 22 avril 1732.

Son père bien qu'âgé était lui aussi en prison. Marie venait de se fiancer avec Mathieu Serre, de 25 ans son aîné ; là encore une dénonciation fit croire à leur mariage célébré au « Désert ». Le fiancé fut arrêté et envoyé au fort de Brescou.

En 1730, un mois plus tard, Marie fût arrêtée et emprisonnée à la Tour de Constance à Aigues-Mortes. Elle avait 19 ans, elle devait y rester 38 ans,c'est-à-dire jusqu'en 1768 ; retirée au Bouchet de Pransles, elle mourra 8 ans plus tard, en 1776

.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site