Parabole du Semeur

Jésus-Christ utilisait souvent des paraboles. Sorte d'image ou de comparaison lié à la vie

la parabole du semeur dans Matthieu 13 :1-9

Un semeur sortit pour semer. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin: les oiseaux vinrent, et la mangèrent. 

Une autre partie tomba dans les endroits pierreux, où elle n'avait pas beaucoup de terre: elle leva aussitôt, parce qu'elle ne trouva pas un sol profond;mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines. 

Une autre partie tomba parmi les épines: les épines montèrent, et l'étouffèrent. 

Une autre partie tomba dans la bonne terre: elle donna du fruit, un grain cent, un autre soixante, un autre trente.
Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Cette parabole nous présente un semeur rependant sa semence en 4 parties

  • Une partie de la semence est tombée le long du chemin où elle est enlevée par les oiseaux ;
  • Une deuxième partie est tombée sur des endroits pierreux; où elle lève aussitôt, mais est brulée par le soleil ;
  • Une troisième partie est tombée parmi les épines, où elle est étouffée;
  • Une quatrième partie est tombée dans la bonne terre, et elle y produit un fruit abondant.

 

Qu'est que cela signifie?


1) La semence tombée le long du chemin

La semence ici symbolise la parole de Dieu, le message du royaume des cieux qui est prêché. Le chemin, c’est le cœur de ceux qui ne comprennent pas la parole de Dieu. Et comme ces personnes ne comprennent pas la parole de l’éternel, le malin, le diable que représentent ici les oiseaux vient enlever cette parole. La parole de Dieu est aujourd‘hui prêchée à tous les coins de rue mais beaucoup ne la comprennent pas parce qu’ils développent encore des traits de caractère d’homme naturel. Ils ont encore le cœur endurci, Pour eux, la parole de Dieu est une folie car c’est humainement qu’ils en jugent. Et comme ils ne la comprennent pas, le diable vient leur ravir cette bonne semence dont ils ignorent la valeur

2) La semence tombée dans les endroits pierreux

Les endroits pierreux représentent l’homme qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie, mais qui succombe dès les premières difficultés. Ce récit  dépeint la vie des croyants qui ne sont pas enracinés dans la parole de Dieu, et quand surviennent les difficultés, les épreuves, ils succombent, ils n’ont pas une base solide qui puissent leur permettre de résister. Ils reçoivent la parole de Dieu avec enthousiasme et présente une apparence de stabilité spirituelle mais en réalité, cela n’est que superficiel. A la moindre épreuve, ils se retirent. Il supporte mal les contradictions et est prêt à abandonner sa communauté. Il passe de communauté en communauté et ne présente pas une vie d’église car il trouve toujours quelque chose à redire.

 

 3) La semence tombée parmi les épines

Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c’est le croyant qui entend la parole mais en qui les soucis du monde (pauvre) et les séductions des richesses (riches) étouffent la parole et la rendent infructueuses. Aujourd’hui beaucoup de croyants ne présentent plus une vie chrétienne fervente, remplie du saint esprit, parce qu’étouffés, soient par les soucis de la vie soient séduits par les richesses de ce siècle présent. Ils sont dans l’église et ne participent à aucune activité, ils sont oisifs dans la maison du seigneur. Pour les pauvres, ils passent la majeure partie de leur temps à se plaindre. Ils n’ont pas confiance en Dieu et ne croient plus qu’il puisse faire quelque chose. Alors il leur arrive de prendre des chemins tortueux pour arriver à leur fin. Pour les riches, toujours en quête de richesses, l’heure n’est de perdre le temps pour les choses spirituelles, car le temps, c’est de l’argent. Dieu n’occupe plus la première place dans le cœur car Mammon (dieu de l'argent)en a fait sa chasse gardée.

4) La semence tombée dans la bonne terre

La bonne terre, ce sont ceux qui entendent la parole, qui la comprennent et produisent du fruit dans des proportions diverses, un grain en produit cent, l’autre soixante, l’autre trente. La bonne terre, c’est la vie du croyant dont le cœur s’est sincèrement repenti, et caractérisé par la bonté et l’honnêteté. Il entend la parole, la comprend car il a l’intelligence renouvelée, puis porte du fruit. Il est rempli du saint esprit, fervent d’esprit, actif et travaillant toujours de mieux en mieux dans l’œuvre du seigneur. Sa vie est caractérisée par le fruit de l’esprit. Galates 5 :22-23 Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance.

Au terme  de cette parabole, il ressort quatre types de terre ; le long du chemin, les endroits pierreux, les épines et la bonne terre. A chaque terre correspond une catégorie de vie bien distincte. Alors je voudrais te poser une question, quel type de terre ou de vie représentes-tu parmi ces 4 exemples ? Mon souhait et le souhait de Dieu, c’est que tu sois la bonne terre, que tu reçoives sa parole, que tu la comprennes et que tu portes du fruit en abondance.

Bonne méditation

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : mercredi 07 Décembre 2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×