Le fils prodigue


http://int-www.msd-mission.ch/projekt01/media/img/Kinder_Geschichten/Verlohrener Sohn/1.gif
Un jour, le plus jeune dit à son père: « - Mon père, donne-moi ma part d‘héritage, celle qui doit me revenir un jour. » Et le père fait le partage de ses richesses entre ses deux fils. 
 
http://int-www.msd-mission.ch/projekt01/media/img/Kinder_Geschichten/Verlohrener Sohn/2.gif
Quelques jours plus tard, le cadet vend tout ce qui est à lui et part au loin dans un pays étranger.
 
http://int-www.msd-mission.ch/projekt01/media/img/Kinder_Geschichten/Verlohrener Sohn/3.gif
Là, il peut enfin vivre comme il veut. Il achète tout ce qui lui plaît et dépense son argent jusqu’au dernier centime.
 
http://int-www.msd-mission.ch/projekt01/media/img/Kinder_Geschichten/Verlohrener Sohn/4.gif
  Quand il n‘a plus un sou vaillant, une grande famine survient dans ce pays-là et il commence à connaître les privations, car la nourriture coûte cher.
 
http://int-www.msd-mission.ch/projekt01/media/img/Kinder_Geschichten/Verlohrener Sohn/5.gif
Poussé par la faim, il va se faire embaucher chez un propriétaire de la contrée. Celui-ci l‘envoie dans ses champs garder les cochons. Le jeune homme voudrait bien manger la nourriture des bêtes, mais il n’a pas le droit d’en prendre. Il a toujours faim.
 
http://int-www.msd-mission.ch/projekt01/media/img/Kinder_Geschichten/Verlohrener Sohn/6.gif
Alors assis tout triste, il se met à réfléchir au mal qu’il a fait. Il se dit: „Tous les travailleurs agricoles de mon père peuvent manger autant qu‘ils veulent, tandis que moi, ici je meurs de faim!
http://int-www.msd-mission.ch/projekt01/media/img/Kinder_Geschichten/Verlohrener Sohn/7.gif
Je vais me mettre en route, j‘irai trouver mon père pour lui demander pardon. J’ai réclamé de l’argent qui n’était pas encore à moi et je l’ai dépensé n’importe comment. Je me sens coupable envers mon Père et envers Dieu.
 
http://int-www.msd-mission.ch/projekt01/media/img/Kinder_Geschichten/Verlohrener Sohn/8.gif
Je lui dirai: « Je ne mérite plus d‘être ton fils. Accepte-moi comme l‘un de tes ouvriers. » Puis il se met en route pour rentrer chez son père. Son père l‘aperçoit de loin et court à sa rencontre.
 
http://int-www.msd-mission.ch/projekt01/media/img/Kinder_Geschichten/Verlohrener Sohn/9.gif
Emu le père se jette à son cou et l‘embrasse.
Le fils lui dit: « Papa, j‘ai péché envers Dieu et envers toi, je ne mérite plus d‘être ton fils... »
 
http://int-www.msd-mission.ch/projekt01/media/img/Kinder_Geschichten/Verlohrener Sohn/10.gif
  Mais le père dit à ses serviteurs: «  Allez vite chercher un habit, le meilleur que vous trouverez, et mettez-le lui; passez-lui une bague au doigt et chaussez-le de sandales. »
 
« Amenez le veau que nous avons engraissé et tuez-le. Nous allons faire un grand festin et nous réjouir, car voici, pour moi, mon fils était mort, et voilà qu‘il est revenu à la vie; il était perdu, et voici je l‘ai retrouvé. » Et ils commencent à se réjouir et à festoyer.

L’anneau est un signe d’autorité et les sandales désignent un homme libre. Les esclaves sont toujours pieds nus ! Chaussé de sandales et entouré des bras de son père, le jeune homme sait qu’il a retrouvé sa vraie place de fils.
http://int-www.msd-mission.ch/projekt01/media/img/Kinder_Geschichten/Verlohrener Sohn/11.gif
Pendant ce temps, le fils aîné travaillait aux champs. A son retour, à mesure qu‘il se rapproche de la maison, il entend des gens qui chantent et qui dansent. Il demande ce qui se passe. On lui répond que son père fête le retour de son frère. Alors le fils aîné se met en colère et refuse d’entrer. 
 
http://int-www.msd-mission.ch/projekt01/media/img/Kinder_Geschichten/Verlohrener Sohn/12.gif
Finalement, son père sort et insiste pour qu‘il entre.
Mais lui, explose: « Cela fait tant et tant d‘années que je travaille pour toi comme un esclave; jamais je n‘ai désobéi à tes ordres. Avec ça, pas une seule fois tu ne m‘as donné un chevreau pour faire la fête avec mes amis ! Mais quand le vagabond revient, tu fais un banquet ! »

Le père lui répond: « Mon garçon, tu es toujours avec moi, et tout est à toi ! Essaie de comprendre que ton frère était comme mort pour nous. Il commence une nouvelle vie; il était perdu, et le voilà retrouvé! Ce cadeau est une bonne raison de se réjouir ! »

Tous nous ressemblons parfois au fils cadet, parfois au fils aîné de la parabole. Nous sommes souvent égoïstes, nous recherchons notre avantage. Il faut beaucoup de courage pour accepter de voir que nous sommes loin de Dieu (spirituellement morts).

Est-ce que je peux changer ? Cette histoire, racontée par Jésus te dit ce qu’il faut faire : « Décide-toi et va vers Dieu. Parle-lui de tes problèmes. Demande-lui pardon pour les méchancetés que tu as faites. Pense à ce que Jésus a fait pour toi. Il a été puni à ta place, alors accepte son pardon ! Confie ta vie à Dieu, il te conduira et tu seras toujours en sécurité.

Jésus est la seule personne qui a réussi à vivre sur la terre sans désobéir à Dieu. Il est le seul qui peut te donner la force de faire la même chose et qui a payé pour ton pardon, si tu n’y arrives pas. Quand tu pries parle-lui comme à un ami. Viens à lui comme tu es, c’est  important. Dans la parabole le fils cadet est rentré chez lui comme il était, sale et en guenilles. Il a immédiatement reçu des habits neufs, des souliers et une bague. Dieu nous accueille toujours comme cela ! Tu peux être adopté dans la famille de Dieu, tu n’as pas besoin de rester seul et perdu.
 
http://int-www.msd-mission.ch/projekt01/media/img/Kinder_Geschichten/9.gif

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site