La souffrance

Pourquoi tant de guerres, de violence et de massacres ? Pourquoi des milliers de gens sont-ils enterrés vivants lors de tremblements de terre ? Pourquoi des bébés meurent-ils de faim alors qu'ailleurs, c'est l'abondance ? De quoi sont-ils coupables, pour qu'ils subissent une telle sentence ? Comment un Dieu bon et compatissant peut-il supporter que des innocents paient le crime des autres, souffrent de maladies atroces et périssent dans des catastrophes naturelles ? Pourquoi l'injustice ?

"En effet c'est de l'intérieur, c'est du cœur des hommes que sortent les intentions mauvaises, inconduites, vols, meurtres, adultères, cupidités, perversités, ruse, débauche, envie, injures, vanité, déraison. Tout ce mal sort de l'intérieur et rend l'homme impur. "

Marc 7. 21-23

D'où vient la souffrance ?

La souffrance et le mal vont de pair. Lorsque Dieu a créé le monde, tout était parfait. L'homme était en harmonie avec Dieu. Il était heureux et libre d'explorer le monde dans lequel il avait été placé. C'est l'histoire d'Adam et Eve dans le jardin d'Eden. Lorsque Dieu fit l'homme, il lui donna son libre arbitre. Indépendamment de l'instinct et des réflexes qu'il partage avec les animaux, l'homme a la liberté d'obéir ou de désobéir à Dieu. Dès le début, l'homme et la femme se sont rebellés contre Dieu. Chaque individu est désormais marqué par l'égoïsme et l'orgueil.

La souffrance est parfois la conséquence du comportement de l'homme. De nombreuses souffrances s'expliquent par le fait que l'homme néglige les lois que Dieu lui a données.  (Les dix commandements)

Nous sommes confrontés à un choix.

  • Soit réagir avec foi et s'en remettre à Dieu
  • Soit avec colère et amertume. 

L'adversité peut nous pousser à refuser Dieu, à le haïr.

Exemple:

Lorsqu'un père corrige ses enfants, il le fait en général pour leur bien. Mais il arrive qu'un enfant, à cause d'un traitement qu'il estime injuste, se révolte contre ses parents et éprouve de la haine pour eux. Ce qui aurait pu servir à le corriger devient une occasion de rébellion et d'éloignement.

De même, beaucoup utilisent la souffrance comme une excuse , pour justifier leur indépendance vis-à-vis de Dieu. Ils ne se rendent pas compte qu'ils s'éloignent du seul Etre capable de guérir définitivement leurs maux.

            Quand un immeuble s'éffrondre Dieu n'en est pas responsable mais plutot son concepteur c'est à dire l'architecte

En revanche:

L'attitude positive consiste à accepter que Dieu est Dieu, et Lui laisser le gouvernement de l'univers, sans avoir tout compris. Lui faire confiance concernant les bébés qui meurent, les "innocents" qui souffrent, sachant qu'I1 les aime bien plus que moi je ne les aime


La souffrance peut nous rapproché de Dieu?

Oui je le crois,nous sommes parfois troublés en voyant l'image d'un enfant affamé ou en croisant un voisin handicapé. Ces souffrances peuvent faire naître en nous le désir d'aider notre prochain.  A travers la souffrance , nous découvrons dans nos relations avec autrui une profondeur que nous n'aurions jamais connue.

La souffrance peut produire la compassion

Notre pauvre monde a grand besoin de consolateurs. Mais qui en est capable ?Jésus est capable d'être ce consolateur . Quelle erreur de croire que la souffrance est uniquement la conséquence du péché.

"Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation : Il nous console dans toutes nos détresses, pour que nous puissions consoler tous ceux qui sont en détresse, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu. "

                                                                                                                                                                                                          2 Corinthiens 1.3-4

  • La souffrance peut développer la patience
  • La souffrance peut nous affiner
  • La souffrance peut nous rapprocher de Dieu


Sans une véritable confiance en Dieu, la souffrance peut paraître absurde. Si quelqu'un n'a placé son espérance que dans cette vie terrestre, il sera terrassé d'apprendre qu'il a un cancer.
Par contre, le croyant peut savoir que le Seigneur ne le laissera pas souffrir inutilement. Sans pouvoir toujours comprendre pourquoi Dieu permet cette souffrance, il apprend à placer sa confiance en l'Eternel. Il reçoit en retour la consolation promise, qui transforme son affliction en bien.

Le livre de Job dans l'ancien testament  nous en montre l'exemple

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site