Après la mort vie ou mort

Les questions de l'au-delà ont de tout temps préoccupé les hommes de toutes races. Qu'y a-t-il après la mort ? Que vais-je devenir ? Tout finit-il à la tombe ? Où sont ceux qui sont morts ? Peuvent-ils voir les vivants ? Peut-on parler avec eux ? . Pour répondre à toutes les questions relatives à la mort et à ce qui suit, il est nécessaire de se baser, non pas sur les spéculations humaines, mais sur la Parole de Dieu, la Bible.

En effet, la Bible traite tout particulièrement de ce sujet si important. Actuellement, il règne, me semble t-il, une grande ignorance au sujet de ces questions parce que la Bible elle-même est ignorée, et pourtant elle n'est pas si désuète que cela ! Ce que Dieu a dit il y a des milliers d'années, reste vrai pour aujourd'hui. La Parole de Dieu est immuable.

L'Ecriture déclare : « Y a-t-il un homme qui puisse vivre et ne pas voir la mort ?» (Psaume 89 : 49) Il a été dit que la seule chose certaine de la vie était la mort. On peut survivre à tout de nos jours, sauf à la mort. Malgré les progrès de la science, peut-elle trouver le moyen de rendre l'homme immortel sur la terre ? Je ne le pense pas. La mort est donc l'aboutissement de chaque vie. Tout le monde a rendez-vous avec elle. Nul n'y échappera, c'est une des seules règles d'égalité d'ici-bas. Alors, qu'est-ce que la mort ? Il me semble que c'est le passage du monde visible au monde invisible, le passage du monde matériel, physique, au monde spirituel.

Le seul moyen de vaincre le caractère dramatique de la mort est l'espérance d'être ensuite auprès de Dieu. Notre vie sur la terre est une préparation à cet au-delà. Nous n'avons qu'une vie, il ne faut pas la rater, il ne faut pas manquer le but et c'est pourquoi le prophète Amos dit : « Prépare-toi à la rencontre de ton Dieu ». (Amos 4 : 12) Car si nous ne le faisons pas dès maintenant en écoutant la voix du Seigneur à travers l'Évangile, après la mort, ce sera trop tard.

L'auteur de l'Epître aux Hébreux déclare : « Il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement. » (Hébreux 9 : 27) La Bible lève le voile d'une manière très sobre d'ailleurs sur l'au-delà. Elle révèle que le sort des croyants en Jésus-Christ est différent de celui des incroyants. Il existe donc deux destinées distinctes l'une de l'autre, selon que l'on a la foi en Jésus-Christ ou non, selon que l'on accepte Jésus dans notre cœur et de vivre avec Lui ou pas. Aux uns est réservé le jugement et la condamnation éternelle, aux autres la félicité sans fin dans la présence du Seigneur tant aimé au cours de leur vie sur la terre.

Effectivement, le sort de ceux qui ne croient pas dans l'au-delà est un sort particulièrement douloureux. L'Ecriture nous parle de ce séjour des morts, de cette prison préventive dans laquelle les âmes iront après la mort. Que se passera-t-il dans ce lieu de tourment ? L'âme est consciente de ce qui se passe. Elle possède le plein usage de ses facultés, elle souffre. Tel est le sort de ceux qui ont refusé l'amour de Jésus-Christ sur la terre.
Et cette situation est d'autant plus difficile à supporter qu'elle est éternelle. Pour ceux qui n'ont pas voulu accepter cet amour de Dieu alors qu'ils étaient sur la terre, comment pourraient-ils accepter ce même amour dans le ciel ? N'y a-t-il pas une logique dans tout cela ? C'est pourquoi il est important d'être sensible à cet amour extraordinaire, manifesté en Jésus-Christ pour chacun de nous. Jésus ayant porté notre condamnation sur la terre, ayant porté notre péché à notre place, il nous suffit d'y croire et de vivre cette réconciliation avec Dieu à travers le sacrifice de Jésus-Christ. Si l'on peut dire que l'on est sauvé, ce n'est pas en raison de nos efforts, de notre honnêteté, de nos œuvres bonnes, mais c'est parce que nous sommes couverts par le sacrifice de Jésus-Christ. C'est un Dieu de grâce. Il nous aime et tout est accompli pour que nous soyons en paix avec Dieu sur la terre, mais aussi à l'heure de notre mort.

Tous ceux qui n'auront pas accepté le don de Dieu à travers Jésus-Christ. Là où Dieu n'est pas c'est l'absence de paix, de plénitude et de joie. Mais en revanche, le sort de ceux qui ont cru en Jésus-Christ pour l'au-delà est un sort extraordinaire, glorieux ! Ce sera une félicité éternelle dans la présence du Seigneur. N'est-ce pas merveilleux ?

L'apôtre Paul nous parle de la résurrection et nous dit : « Le corps est semé corruptible ; il ressuscite incorruptible. Il est semé méprisable, il ressuscite glorieux ; il est semé infirme, il ressuscite plein de force ; il est semé corps naturel, il ressuscite corps spirituel. » (1 Corinthiens 15 : 42,43) Quelle chose merveilleuse ! Jésus nous a préparé une place dans le ciel. N'oublions pas que nous ne sommes pas éternels sur la terre. Qui que nous soyons, croyants ou incroyants, riches ou pauvres, noirs ou blancs, nous rencontrerons la mort, mais sommes-nous prêts pour cet au-delà ? Allons-nous rencontrer Jésus comme notre juge là-haut ou comme notre Sauveur, notre bien-aimé Maître ? Réfléchissons à tout cela car nous ne sommes que de passage sur la terre. C'est le psalmiste David qui dira : « Tu as donné à mes jours la largeur de la main.» (Psaume 39 : 6) Oui, une vie dure plus ou moins longtemps. On peut partir à 30 ans, 50 ans, 80 ans, mais l'essentiel, c'est que nous soyons en paix avec Dieu.

La Bible dit : «Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ .» (Romains 8 : 1) Faites la paix avec le Seigneur. Recevez-le dans votre cœur et ce sera merveilleux pour vous. Votre destinée dans l'au-delà se décide ici-bas. Alors, pourquoi attendre maintenant que Jésus devienne votre Sauveur ? Soyez en paix !


1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site